L’énorme ascension des SSV : plus de 40% du plateau !



Arrivés en 2012 sur l’épreuve, ces petits buggys puissants et légers ont gagné année après année en performance. Si bien que pour la première fois de son histoire, le podium de l’épreuve a accueilli un ssv sur sa première et seconde marche l’année dernière avec la victoire de Sébastien Guyette, Pascal Mercier et M Fourmaux. Désormais enviés par les pilotes en quête du Top 10, les SSV seront largement représentés lors du départ de cette édition, du jamais vu. 

Pour cette édition 2020, 28 SSV sont engagés aux 24HTT et 9 SSV aux 6HTT, soit 37 SSV au départ, plus de 40% du plateau ! Ils n’étaient que 20% l’année dernière...



Le futur des SSV ?
Les préparateurs ne sont pas à cours d’imagination pour faire évoluer les voitures de course et améliorer leurs performances. D’abord ayant eu la lourde tâche de les rendre conformes avec la réglementation sportive nationale, ces ingénieurs et spécialistes ont ensuite imaginé l’avenir des SSV. Amélioration des performances, de la sécurité, de la fiabilité mais aussi du   look,  qui était jusqu'à présent totalement inadapté à leur  personnalisation aux couleurs    des sponsors qui pourtant sont à l'origine même des budgets course, puisque sans surfaces adéquats .

C’est le cas des teams MMP (n°6-31-82) et Pinch Racing  (n°20-66-67) qui se sont concentrés sur une amélioration des structures et des performances pour adapter au mieux ces machines aux rallyes-raid, ou encore celui du team   PH Sport présent cette année avec 3 “Zephyr” (n°9-46-47), une base de ssv Can Am, un look et des performances totalement revisités. C’est le cas aussi du Can Am du Etruscan Racing Team (n°94) qui a été re-caréné.

 

Ci-dessous : le "Zephyr" Ph Sport, avec une base de Can Am.