Un départ chaud, chaud, chaud


Communiqué n° 4 - Fontaine-Fourches, samedi 17 h.

Après une mise en place impeccable des 77 concurrents admis au départ, Jean-Louis Drone a donné  à 16 heures pile le départ de cette 27e édition des 24 Heures Tout Terrain de France. Et tout de suite, l'adrénaline est montée d'un cran, avec une cascade de rebondissements parmi les leaders.


Tandis que Cyril Despres, le pole man, laissait tranquillement dépasser quelques « lièvres », puis se contentait de suivre le train rapide du SSV n° 9, les premiers leaders s'arrêtaient avant la fin de la première heure : le proto 4X4 n° 2, piloté alors par son concepteur-pilote Michael Caze, perdait toute son huile, et rentrait au stand avec un bruit inquiétant.

Quant au n° 40, lui aussi un Caze-Nissan de l'équipe Corse'R, qui roulait en tête depuis le départ, il cassait un cardan, s'arrêtait à son stand mais ne perdait finalement qu'une dizaine de minutes. Même s'il était tombé dans les dernières places, il pouvait alors entamer une belle remontée.


Et qui se retrouvait donc en tête au bout de cette première heure haletante ? C'est le Can Am de l'équipe belge Mercer Racing, portant le n°9 ! Outre ses deux pilotes habituels Sébastien Guyette et Pascal Mercier, le troisième conducteur est un pilote du championnat de France des rallyes Tout-Terrain FFSA, Maxime Fourmaux. Celui-ci est le frère d'Adrien Fourmaux, jeune espoir du rallye français en WRC 2, et qui est d'ailleurs présent à Fontaine-Fourches pour encourager son aîné.



24HTT2019_CP4.pdf 24HTT2019_CP4