Le point après quatre heures de course

Le point après quatre heures de course


Communiqué n° 5 - Fontaine-Fourches, samedi 20 h.

Après la grosse chaleur de l'après-midi, une certaine fraicheur s'installait dans le magnifique « stadium » de Fontaine-Fourches, tandis que le soleil déclinait doucement. Mais sur la piste, le rythme restait intense.

Décidément, les SSV ont vraiment animé ces premières heures. On a ainsi assisté à une belle bagarre pour la troisième place entre les Can Am X3 n° 20 et n° 7. Sur le n° 20, c'est l'ancien champion de France des rallyes sur terre Thomas Privé qui avait pris le départ, avant d'être relayé par son oncle Reynald Privé, un « vétéran » des 24 Heures. Quand au SSV n° 7 du team Sofrat/Pole Position 77, il se faisait remarquer par la belle attaque de ses pilotes, notamment Loïc Bonnevie et Laurent Piguet, un pilote issu du circuit.


Solidement installé à la deuxième place, l'Optimus du team MD Rallye Sport, sur lequel Dominique Laure avait relayé Cyril Despres, poursuivait tranquillement son tableau de marche en évoluant environ à une ou deux minutes du leader. Celui-ci était toujours le Can Am n° 9 du team Mercier, piloté par la triplette franco-belge Guyette-Mercier-Fourmaux. Mais l'on sait que ces petits SSV n'emportent qu'une quantité limitée de carburant, et qu'un premier ravitaillement était programme après environ cinq heures de course. Tandis que l'Optimus construit pour le rallye-raid, fort de ses 400 litres embarqués au départ, ne devait s'arrêter qu'une seule fois à la pompe...

Quant à certaines voitures que l'on retrouve habituellement aux avants-postes, comme le BMC-JMS n° 11 ou le Fouquet-Nissan Sodicars n° 1 des vainqueurs 2018 Boutron-Billaut-Fouquet, ils étaient pour l'instant un peu en retrait, au milieu du peloton des dix premiers. Mais la nuit pourrait bien leur être profitable...



24HTT2019_CP5.pdf 24HTT2019_CP5