24HTT • Trophée Lada 2022

24HTT • Trophée Lada 2022

Cette 30ème édition des 24H Tout Terrain de France accueille le trophée "Lada", une catégorie distinguant ces 4x4 qui ont marqué l'histoire de l'épreuve et particulièrement ses toutes premières éditions il y a près de 30 ans...

Et de quatre pour le Team Andrade !

Et de quatre pour le Team Andrade !

Ils n'étaient pas les favoris, mais seulement considérés comme de (sérieux) outsiders ! D'autant qu'une chauffe moteur allait les plonger dans les profondeurs du classement à peine les premiers tours accomplis. Et pourtant ils l'ont fait : remporter cette 29e édition de la course tout terrain la plus folle et spectaculaire qui soit !

The show must go on !

The show must go on !

La rosée du matin n'arrête ni le pèlerin ni l'aficionados de tout terrain. Et lorsque Fontaine-Fourches devient le temple de la discipline le temps d'un week-end de septembre, il bon de venir au lever du soleil le dimanche, humer l'air frais et les effluves d'une course au sortir d'une nuit pas forcément calme pour tous les acteurs casqués-sanglés dans leurs machines. Sans oublier les « hommes et femmes » de l'ombre, mécaniciens, commissaires de pistes, pompiers, sécurité, staff de l'organisation... et tous ces bénévoles ou anonymes sans qui rien ne serait possible surtout dans le contexte sanitaire que nous connaissons. Qu'ils en soient remerciés.

La nuit tous les chats...

La nuit tous les chats...

… ne sont pas forcément gris ! Traduisez qu'il n'y a pas que des buggys dans le « top ten » qui a vu la montée en puissance des SSV. On y reviendra.

Les fauves sont lâchés !

Les fauves sont lâchés !

C'est avec une petite dizaine de minutes de retard que le départ a été donné et d'emblée, Francis Balocchi, le poleman, s'est envolé, imprimant un rythme soutenu à ses poursuivants. Qui ne s'en sont pas laissés compter puisque le Fouquet de la «Merafina Family» avec le record du tour en poche (5'32''), passait devant, peu avant la première heure... première heure où Laurent Fouquet, parti dernier (casse du cardan avant gauche durant les qualifs), pointait déjà 16e ! Le meilleur SSV est le Can Am X3 du PH Sport (4e). Côté 4x4, c'est le ML 500 du GPMS 36 qui mène la danse au 39e rang devant le Toyota de l'inusable Tartarin ! Une chose est sûre : ça n'amuse pas le terrain... qui sèche sous le soleil.

Maudite pluie !

Maudite pluie !

D'évidence, on se souviendra de cette 29e édition des 24 Heures Tout Terrain de France !

LE FIL INFO "24HTT"

LE FIL INFO "24HTT"

Le fil info de l'édition 2021 Rechargez la page pour obtenir les dernières informations sportives publiées.

Le tracé du circuit 2021

Le tracé du circuit 2021

Le plus grand circuit éphémère tout terrain de France se prépare pour accueillir la 29ème édition des 24H Tout Terrain de France et les 6H Tout Terrain d'Ile de France, les 10, 11 et 12 septembre 2021 à Fontaine-Fourches (77) : voici le tracé du circuit "édition 2021" et ses 7,85 km de piste confectionnée par la société SOFRAT, partenaire principal de l'épreuve, spécialisée dans les opérations de travaux publics.

BPS Racing présent aux 24HTT 2021 !

BPS Racing présent aux 24HTT 2021 !

Cette année encore, BPS Racing installera son magasin éphémère à Fontaine-Fourches lors des vérifications techniques le vendredi 10 septembre 2021 sur le circuit de Fontaine Fourches pour la 29ème édition des 24H Tout Terrain de France !

Trois athlètes militaires aux 24H  !

Trois athlètes militaires aux 24H !

Les participations des pilotes en situation de handicap sur le Dakar tels que Philippe Croizon ou Axel Alletrus forcent le respect. Au fil de ces dernières années, règlements fédéraux, préparateurs et partenaires se sont coordonnés pour permettre au sport automobile de rattraper son retard face à l'accessibilité des personnes en situation de handicap.

Course poursuite au sommet

Course poursuite au sommet

Une fois la nuit tombée sur le circuit de Fontaine Fourches, le spectacle change de tableau : depuis le paddock surplombant les 7,4 km de piste, des faisceaux lumineux se poursuivent dans un noir absolu. Si ce show “son et lumière” ravi les spectateurs et teams aux stands, l’ambiance est tout autre dans les baquets. Concentration et vigilance au maximum, la fatigue des pilotes, des machines et de la piste désormais visible qu’à la lueur des phares modifient considérablement la course.